Depuis la crise sanitaire du Covid19, la qualité de vie au travail s’est imposée dans le débat, se posant comme un enjeu majeur pour les entreprises. Car si, la question du bien-être au travail est essentielle pour assurer la performance d’une entreprise, elle est aussi au cœur des problématiques liées à la marque employeur et la capacité à attirer de talents. Or, comme tout autre composante de la performance d’entreprise, la qualité de vie au travail se mesure et se pilote. C’est là que la digitalisation de la démarche RSE et SHSE prend tout son sens. Petit tour d’horizon des enjeux et bonnes pratiques sur le sujet de la QVT.

La QVT (Qualité de Vie au Travail), de quoi parle-t-on ?

La Qualité de Vie au Travail a été définie en France dans l’Accord National Interprofessionnel du 19 juin 2013 qui propose plusieurs angles à la Qualité de Vie au Travail et donc des définitions diverses et complémentaires selon l’objectif ou le sens retenu.

  • « La qualité de vie au travail vise d’abord le travail, les conditions de travail et la possibilité qu’elles ouvrent ou non de « faire du bon travail » dans une bonne ambiance, dans le cadre de son organisation. »

  • « La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salarié.es et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment. »

  • « La qualité de vie au travail peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun.e, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué. »

  • « Les conditions dans lesquelles les salarié.es exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte. »

Le champ de la QVT est donc large et relève à la fois d’un ressenti et de mesures concrètes qui peuvent être mises ne place.

La QVT, révélatrice du climat de l’entreprise et de sa performance

Ce même texte de 2013 souligne également que « « la performance d’une entreprise repose à la fois sur des relations collectives constructives et sur une réelle attention portée aux salariés en tant que personnes ». La compétitivité des entreprises passe notamment par leur capacité à investir et à placer leur confiance dans l’intelligence individuelle et collective pour une efficacité et une qualité du travail. Elle dépend aussi de leur aptitude à conjuguer performances individuelles et collectives dans le cadre du dialogue social. La qualité de vie au travail contribue à cette compétitivité. »

La QVT est donc devenue un enjeu de performance reconnu et nécessite, pour les entreprises qui en font un enjeu stratégique, de disposer de vrais indicateurs de mesure. Des questionnaires établis par des psychologues permettent aujourd’hui de mesurer pour chaque salarié :

  • Son niveau de bien-être et son niveau de confiance dans son entreprise.
  • Son sentiment de reconnaissance et de liberté dans son entreprise.
  • Sa perception du sens donné à son travail et du projet collectif de l’entreprise.

Il s’agit donc de collecter des données pour mesurer la QVT mais aussi de faire vivre des plans d’actions avec un objectif d’amélioration continue.

Un traitement optimisé des données collectées pour piloter la QVT

Comme toute collecte de données, il ne suffit pas d’obtenir les informations. L’objectif est de consolider l’information et d’en extraire des indicateurs pertinents pour alimenter des tableaux de bord de suivi. L’entreprise dispose ainsi des informations nécessaires pour piloter la QVT et mettre en place des plans d’actions adéquats.

Des plans d’actions qu’il convient de partager et d’alimenter automatiquement grâce notamment à la digitalisation des processus.

C’est à partir de ce constat, que la solution Izypeo QHSE a été développée. C’est un véritable outil d’aide à la décision pour les thèmes de la Qualité, de l’Hygiène, de la Sécurité et l’Environnement qui interviennent dans la notion de Qualité de Vie au Travail.

Bien plus qu’un simple outil de collecte, la solution digitale est un véritable outil d’aide à la décision pour les directions et répond par-dessus tout aux obligations réglementaires liées à la QHSE.